mega888 EXTRA MUROS - en Piste ! - Edition 2022 · Centre wallon d'art contemporain "La Châtaigneraie"

EXTRA MUROS – en Piste ! – Edition 2022

EXTRA MUROS – en Piste ! – Edition 2022
23 décembre 2021 pn_modif

26 août – 04 septembre 2022
A La Boverie (Liège)

Depuis 5 ans , nous participerons à cette manifestation qui draine un public très important. Cela fait quelques années que nous avons pris le parti d’y proposer un ou plusieurs artiste(s) issu(s) de notre programmation à venir.
Cette année, C’est l’artiste Maxime Brygo qui représentera La Châtaigneraie à ce évènement avec son projet « Lignes de flottaison ».

Maxime BRYGO (1984)
Né à Dunkerque (F), Maxime Brygo vit et travaille à Bruxelles. Son travail artistique s’élabore à partir de territoires (existants ou imaginés) qu’il arpente. Il y récolte des récits, des images et met en tension des objets, sites et pratiques aux statuts variés qui font tant référence à la grande Histoire qu’aux petites histoires, racontées, voire oubliées.

Lignes de flottaison, 2021
Pour l’édition 2022 de « en Piste ! », Maxime Brygo expose Lignes de flottaison, projet entrepris en 2017 dans le cadre d’une résidence à Liège, aux RAVI (Résidences-Ateliers Vivegnis International). En province de Liège, Lignes de flottaison explore notre relation à l’eau, en particulier au fleuve de la Meuse et ses affluents. Le corpus, élaboré à partir de documents récoltés (au sein de divers lieux d’archives) et de photographies prises, compose une nébuleuse iconographique éclectique qui esquisse par bribes une dérive historique, topographique et poétique. Le corpus d’images fait dialoguer plusieurs événements, plusieurs époques ; l’eau apparaît, disparaît, sépare, relie, son flux invite à la dérive. Si le travail revêt en partie ou a priori un caractère documentaire, ce sont également les esthétiques relatives à la matière même des images, imprimées à différentes époques, via diverses techniques, qui intéresse l’artiste. Et c’est tout autant leur potentiel fictionnel ; en témoigne l’invitation faite à Sophie Soukias de s’emparer des images pour y déployer l’écriture d’un nouveau récit. Lignes de flottaison interroge les effets du temps sur les lieux, les images, et nos imaginaires. En 2021, le travail a été exposé lors de la 10ème Biennale de photographie en Condroz à Marchin et a fait l’objet d’une publication ; un livre auto-édité à 150 exemplaires.

maximebrygo.com